Quand une société se laisse corrompre

Par: Afaf Aniba

Au lendemain de l'indépendance de la plupart des pays du Tiers-Monde, les peuples au lieu de rester vigilants ont accordés leur pleine confiance aux élites politiques, résultat le colonisateur étranger a quitté la place et se sont substitué à lui des régimes dictatoriaux composés pour la plupart par de faux libérateurs, qui se sont entourés d'un grand nombre d'arrivistes et nous avons dû subir durant des décennies l'égocentrisme du président ou du roi Dieu qui se voyaient désignés par la main du destin pour diriger la plèbe ignorante et celui qui d'entre nous osait protester et montrer un brin, juste un brin d'intelligence étaient impitoyablement éliminés.

La chose qui m'a toujours intrigué est: Comment cela se fait que les peuples se laissent gouverner par des hommes véreux? Comment des millions ont eu peur d'une poignée de gens qui n'ont finalement aucun pouvoir de vie ou de mort sur eux et qu'ils peuvent  balayer par leur surnombre? Comment les peuples toutes couches sociales confondues oublient que dans l'unité il y a une force invincible qu'aucun oppresseur ne peut affronter?

Comment acceptons-nous d'être régis par une mafia qui quoique son emprise est grande sur notre quotidien ne peut résister à la colère conjuguée de milliards d'humains opprimés? Comment avons-nous abdiquer notre humanisme, notre conscience, notre amour-propre notre honneur pour des êtres de poussière?

Le nord civilisé qu'on lorgne avec envie est en train de perdre pied, le mouvement entre autre des Gilets Jaunes démontrent une fois de plus que tout n'est pas rose en terre d'Occident et que le bien-être matériel a asservit beaucoup plus qu'il n'a libéré les foules, en Europe et ailleurs le citoyen croûle sous les taxes et l'égalité du genre a implosé le concept de la famille chère aux religions. La solitude dans lequel se débat homme et femme n'a pu être meublé par la présence éphémère de partenaire  dont le passage dans la vie de chacun ressemble pitoyablement à un courant d'air.

Le Monde Musulman n'a d'autres choix pour se relever que de militer inlassablement sans jamais baisser les bras pour un devenir digne de ses valeurs universelles, nous ne pouvons charger à chaque fois le sommet de la pyramide et feindre d'ignorer les écarts et la malhonnêteté de la base, car toute corruption toute dictature se nourrit des méfaits des citoyens qui se laissent corrompre, de tous ceux qui démissionnent et renoncent de ce fait à la vigilance civique et aux devoirs de la citoyenneté…

La naïveté n'a jamais servi un peuple et nous ne pouvons remettre indéfiniment la décision souveraine d'affronter à bras le corps et pacifiquement la corruption et les corrompus, notre patience a été mise à rude épreuve plus d'un demi-siècle, il est temps de passer à une résistance intelligente et brave. Sommes-nous capable de ranger dans un placard nos différents et s'accorder autour d'un projet de société qui rassemble ? Avons-nous le choix d'ailleurs?

Non, parce que le facteur temps ne joue pas en notre faveur et que le retard cumulé sur le reste du monde n'est plus tolérable, c'est pour aujourd'hui la fin du pétrole et du gaz et nous ne pouvons-nous permettre de temporiser en attendant que les corrompus cessent leurs pillage. Un corrompu a une conscience morte, quant à la masse de citoyens, ils ont devant eux un avenir et un devenir à forger.

Nous ne devons pas signifier à l'exécutif son congé seulement, nous devons aussi faire un mea-culpa et raisonner  de façon que le nouveau calendrier que nous aurons fixés pour une nouvelle page et un nouveau départ ne seront plus entachés dans le futur par notre démission morale. Une nation ne prospère jamais avec un peuple qui secoue ses dirigeants une fois dans un siècle!

Nous ne pouvons dire à nos enfants soyez exigeants en étant des citoyens honnêtes et responsables quand nous-même nous leurs donnons une piètre idée de la citoyenneté mal assumé.

S'impliquer de telle façon dans le quotidien vécu, sous-entend  un exercice constant de nos devoirs, et nous ne devons à aucun prix céder nos droits juste pour n'avoir pas à subir les désagréments d'une citoyenneté vigilante. Aucune nation au monde n'a pu dépasser le seuil du sous-développement avec des citoyens qui ne se sentent pas concernés par l'amélioration de leur condition de vie. L'existence de chacun de nous est le souci de tous, ce n'est qu'ensemble qu'on peut surmonter les dérives de nos responsables.

Jusqu'ici la corruption a sévit pour la simple raison est que les corrompus ont trouvés le champs libre, pas de garde-fous ni de ligne rouge érigés par une société civile responsable, et cet état de fait ne peut continuer car il y va de notre devenir et de celui de nos petits-enfants. Quel pays et quelle société nous voulons pour notre progéniture ? Assurément pas la présente,  le travail est immense et le temps nous est compté. Les ressources du pays s'amenuisent, nos richesses bradés, nous devons faire le pari de l'intelligence et créer un espace où inventer, innover, concevoir et promouvoir sont les clefs de la réussite.

Nous ne devons regarder en arrière que pour mieux nous lancer dans le futur et nous avons beaucoup, beaucoup à faire pour concrétiser les espoirs de ceux qui nous ont quittés un jour, se sacrifiant pour nous offrir la merveilleuse liberté dont nous jouissons aujourd'hui, ce n'est qu'avec et pour la liberté que nous pouvons aller de l'avant sans rien céder en retour.

آخر التغريدات: