AlQodss l’espoir jamais déçu!

Par: Afaf ANIBA-

Alqodss la ville du Salam, la paix d’Allah incomparable et universelle souffre de nos jours de la judaïsation à outrance, les sionistes Israéliens veulent légitimer leur occupation en déclarant Alqodss Juive par excellence si seulement ils en avaient les preuves ! L’histoire des Prophètes a démontré que tous ceux des envoyés de Dieu qui sont passés par cette ville et cette terre ont prêchés avant tout l’unicité de Dieu. Allah est un et indivisible et grâce à cette vérité première et dernière Allah a enjoint à ses créatures de poussières de s’aimer en Lui et de se séparer pour lui. C’est pourquoi les Fatihin Musulmans qui étaient menés par 4 grand Sahaba Ridhwan Alayhoum sont Khaled bin Walid, Abou Obeida AlJarah, Omar ben Aâss et Charhabil ben Hassanna en s’avançant vers les remparts de la ville des Prophètes ont veillés à respecter scrupuleusement l’esprit de l’Islam en soutenant un siège sans jamais aller à une guerre face à face. Ils ont hésités jusqu’au bout à mener l’assaut contre la ville sainte et la volonté d’Allah a fait que la ville illustre se rend sans une goutte de sang versé. Une belle preuve de civilisation chez les Musulmans du Caliphe Omar.

La terre del Qodss recouvre 27 couche de civilisation(1) qui se sont faits et défaits et en réponse à un écrivain Français, je lui ai rappelé cette vérité Ô combien renié par les Gens du Livre « Non ce n’est pas les Palestiniens Musulmans qui ont occupés la terre des Juifs, ce n’est que l’aboutissement du message céleste, Allah a fait en sorte que c’est l’Islam qui hérite des deux religions monothéistes précédentes en étant leur achèvement en Palestine et ailleurs. » Les Makdesséens et avec eux les Palestiniens du dehors et de l’extérieur vivent au quotidien le martyre de s’appartenir à la terre de Palestine. La ville sainte n’est plus que l’ombre d’elle-même, les israéliens ont même volés aux oiseaux les toits de la vieille ville. L’acharnement Israélien à judaïser une ville et une terre appartenant à l’univers entier n’a pas de sens car ils ne peuvent quoiqu’ ils fassent créer une identité juive à la ville sainte et la présenter comme telle. Les musulmans de leur côté en Palestine et dans le monde n’ont malheureusement pas le un quart de la volonté des Israéliens, ils parlent pour rien dire, ils ont les possibilités matérielles de conserver à la ville sainte son aura et son patrimoine spirituel architectural, culturel et économique en attendant qu’ils tranchent sur la nécessité de libérer toute la Palestine mais la volonté politique manque et ils sont incapable d’asseoir une stratégie commune et ferme vis-à-vis de Beit Almakdess. Une visite au musée « La forteresse » situé dans la zone de Bab Khalil dans la vieille ville nous donne une idée complète sur l’ampleur de la judaïsation del Qodss, presque rien ne rappelle les traits musulmans de la ville(2) ! Jamais un peuple n’a été humilié comme le peuple Palestinien, la vieille ville albalda alqadima cerné, encerclé, assiégée de tout part, divisé subdivisé, plus rien d’elle ne subsiste du temps del Qodss des Ayyoubiyin et des Salajika ! Chaque 50 mètres un check point où le Makdesséen et le Palestinien sont vidés de leur substance, humilié, matraqué, fouillé, ils sont la cible régulière des insultes, du mépris de l’occupant.

Imaginez vous habitez Chéraga sud vous ne pouvez gagner Chéraga nord qu’avec un laisser passer délivrer au bout de long mois et encore s’ils vous le donnent !! Ni mariage, ni naissance ni mort ni aucun cas de force majeur ne vous ouvre un barrage. Face à l’implacable pressurisation de l’occupant sioniste, les Palestiniens n’ont qu’Allah et leur propre volonté à survivre malgré tout. A mes yeux du moins l’occupation sioniste de la Palestine est le mal absolu. Aucune paix ne doit être envisagée avec des monstres à la face humaine, ils occupent la terre, arrachent les arbres, les palestiniens, les récoltes, les pierres de la terre sainte. Des villages ont été rasés jusqu'à la dernière pierre, ils se sont fabriqués une histoire à Beit Almakldess un tissu de mensonge intolérable. Ils font tout pour terroriser, faire fuir les Makdesséens, l’eau est coupée, les maisons détruites même celles construites avec des permis, les infrastructures de base inexistante, les déplacements interdits, assaillis de toute part, réduit à une vie végétative, l’acte de résister devient une gageure dans cette atmosphère de guerre déclarée. Que mes frères et sœurs réalisent  l’enfer que vivent nos frères là-bas, vivre en terre sainte est un véritable défi, c’est Beit almakdess qui déterminera pas seulement le sort de la Palestine et du Monde Arabo-Musulman mais c’est le destin de toute la planète qui en dépend. C’est pourquoi la grande bataille reste à venir et aucune solution n’est possible sans une libération complète de Beit Almakdess et de la Palestine, on ne peut demander à la victime de coexister avec son assassin et encore dans quelles conditions ???

Beit Almakdess est le symbole de la Paix, c’est la ville de la prière madinat Assalat, dans ses ruelles ont marchés des gens légendaires, des Prophètes alayhoum Assalam jusqu’aux chefs du feth Al-Islami, les valeurs humaines les plus élémentaires sont refusés au peuple de Palestine. Doit-on permettre cela et au nom de quoi ? Beit Almakdess est la clef qui nous ouvrira les portes du septième ciel, en recouvrant nos droits sur cette terre  -car chaque musulman a des droits à valoir sur cette terre- nous pourrons recouvrir notre dignité bafouée. Et pour libérer Beit Almakdess c’est un travail de longue haleine qui a commencé avec la résistance pacifique et parfois armée de ses habitants et devra se matérialiser à travers  une solidarité effective et matérielle pour aboutir à la grande confrontation. Notre stratégie est de garder Beit Almakdess aux cœurs de nos préoccupations, de nos initiatives, de nos priorités, de notre travail de chaque jour. Comme nous sommes en plein Ramadhan, nous avons pour devoir premier pendant ces jours bénis de revisiter notre mémoire en cherchant à améliorer notre connaissance de notre religion et pour une meilleure application des préceptes de l’Islam. La faim que vous ressentez, c’est la faim de la justice qui brûlent les entrailles de nos frères et sœurs Palestiniens, sans oublier surtout les vaillants résistants de Gaza, dans nos prières quotidiennes nous devons prier Allah pour qu’Il affermit le peuple Palestinien dans sa résolution.

Beit Almakdess comme l’a si bien dit l’homme de culture Palestinien Tahssin Yakin : إن القدس لم تمل من النداء  et pour notre part nous ne renoncerons jamais à l’espoir certain, un jour viendra et Beit Almakdess nous reviendra avec nos sacrifices et les sacrifices de nos petits-enfants et les générations futur car Beit almakdess est l’espoir jamais déçue. !


1- Extrait d’un long reportage de Tahssin Yakin dans le dossier de Beit almakdess dans le magazine Alrabi du mois de mai 2009.

2- Ibidem.

آخر التغريدات: