Le Hidjab ne se plie pas à la mode

Par: Afaf ANIBA-

En relisant le texte premier intitulé « Le Hidjab : Une belle manière d’obéir » j’ai eu l’impression de n’avoir pas aborder d’une manière complète et approfondie l’obligation de porter le Hidjab c’est pourquoi j’ai décidée d’écrire cette seconde et dernière partie In Châa Allah.

Pour en revenir à certains aspects du port du Hidjab, je voudrais attirer l’attention des honorables lecteurs sur la faible culture du hidjab des femmes qui s’engagent  à   le  porter bien sûr exception faite de quelques unes. Par exemple il y a une conduite morale qui s’allie à l’apparence vestimentaire comme : la jeune fille ou la femme ne doit pas saluer les hommes qui ne sont pas ses maharam comme ses cousins ou cousins par alliance ou beaux-frères  par une poignée de main ou montrer ses atours devant eux. Elle n’a pas à appeler ses camarades masculins à l’université  ou ses collègues de travail par leurs prénoms et pour la jeune universitaire comme la société musulmane est  mixte elle ne doit pas brandir cet état de fait pour excuser son méfait celui de parler à ses camarades masculins et de se faire accompagner par eux !! Le hidjab n’est pas un foulard qu’on noue  à   la  diable avec une bouche recouverte de rouge à lèvres  !!! Non et non le Hidjab est un état d’âme, un esprit de pureté et de conduite morale honnête, combien de sœur portant le hidjab j’ai vue qui dénigre leur amie ou proche sans vergogne ! Le hidjab est une éthique et un comportement moral, l’acte de le porter ne revient en aucune manière à la volonté personnelle de l’adolescente ou jeune fille sinon nous aurions été libre de le vêtir ou non, Allah a été clair dans le Coran Sublime, Il nous a ordonné formellement de mettre le Hidjab, c’est un ordre divin et puis qui sommes-nous pour discuter ou tergiverser sur un ordre divin ???

Chaque jour j’ai affaire à des femmes de toutes âges qui croient que le Hidjab est une mode et le porter rehausserait leur propre beauté, cet esprit est faux, le hidjab ne doit pas et du tout j’insiste faire ressortir la beauté physique de celle qui le porte.

La femme ne doit montrer sa beauté et ses atours qu’a son mari et seulement à son mari quant à porté un jean et un débardeur serré sur la poitrine avec un foulard qui découvre le cou et les oreilles ce n’est qu’inviter les hommes autour de soi à profiter gratuitement de la beauté de son corps, de sa minceur ou de ses rondeurs et cela est haram et illicite et celle qui ose porter un tel vêtement insolent et qui n’est plus un hidjab se destine à encourir la colère d’Allah et tôt ou tard cette colère divine tombera sur sa tête légère et vide.

Vous avez à méditer longuement sur la sagesse du Hidjab, ce vêtement chaste et décent porte en lui une certaine sagesse que nous avons toutes tendance à ignorer ou à mépriser malheureusement. Le Hidjab met en confiance la femme, elle sait que sortir de sa maison ne lui est accordé en Islam que pour nécessité impérieuse, et que son Hidjab fait éloigner les mauvais hommes de sa route et la ferait respecter par les hommes de bien. Et comme notre femme musulmane sort si peu, le hidjab n’occupe pas un grand espace dans sa vie, la réalité d’aujourd’hui puisque elle s’éloigne de plus en plus de l’éthique et du code moral Islamique a fait que notre femme dépense le plus clair de son temps dehors, même ses enfants frères et sœurs ne profitent plus de sa présence chez elle et ont du mal à la voir régulièrement tant elle est occupée dehors, occupée par quoi ? A courir pour subvenir à ses besoins, à faire le marché, à perdre son temps à courir les magasins avec un porte feuille dégarni.

Nous avons à méditer longuement les raisons qui amènent nos filles et nos femmes à déformer le hidjab et à ne pas accepter les conditions de son port. Nos femmes et filles au lieu qu’on leur inculque l’éducation Islamique dés leur jeune âge, on les prive de toute instruction religieuse et lorsqu’elles atteignent un certain âge on exige d’elles qu’elles portent  le Hidjab, que serait leurs réactions ? Celles que nous vivons au quotidien, des femmes à moitié dévêtue avec des morceaux de tissu disgracieux.

C’est pourquoi il est primordial pour nous de palier aux lacunes très tôt, en leur faisant apprendre leurs droits et leurs devoirs en Islam à un très jeune âge à partir de sept ans l’âge où elles doivent apprendre à accomplir la prière.

Le hidjab fait parti d’un tout, la prière, le sawm la chasteté, la recherche du savoir religieux et des sciences exactes, nous devons le visionner ainsi, car que servirai qu’une musulmane porte le Hidjab et que son comportement dément la pureté de son vêtement long et décent ? Nous n’avons pas besoin de femme avec des hidjabs et une conduite morale déplorable ! J’insiste là-dessus nos femmes et nos filles et nous avec devrons faire la vraie part du jour du jugement. Ce n’est pas cette vie qui compte autant, ou pardonnez-moi oui c’est cette vie qui compte mais avec une approche qui nous fait gagner le paradis dans l’au-delà. A mes sœurs fi Allah je leur dirais en concluant : J’ai tentée avec toute ma bonne résolution et toute ma foi modeste de vous apporter un regard lucide sur le port du hidjab et l’obligation de respecter l’ordre divin dans la sourate Alahzab verset 59 (Ô Prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles : elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensés. Allah est Pardonneur et Miséricordieux.) Que Allah yahdinnah vers Assirat Almostakim.

آخر التغريدات: