Taire sa colère

Par: Afaf ANIBA-

Le mois sacré du RAMADHAN prête à beaucoup de réflexion que nous aimerions mettre à profit. En l’occurrence l’une des recommandations que le Prophète souligna à l’occasion de ce mois est de taire sa colère. Pour une fois nous pouvons faire un exercice moral et nous contraindre à la retenue. Nous avons dû exprimenter petit aux premiers jours du jeûne les morsures de la faim mais petit à petit, et au fur et à mesure que le temps passait nous commencions à l’oublier. C’est comme cela que nous devons agir avec notre tempérament coléreux nerveux impatient. Souvent nous ne prenons garde et nous nous laissons emporter par la rage  et la fureur, comme si la colère pouvait résoudre quoi que ce soit. On oublie cette belle recommandation du Prophète Bssl dans son sermon d’adieu, qu’a-t-il dit ?

<!--more-->

« Faites attention au Diable, pour le bien de votre religion. Il a perdu tout espoir de vous égarer par les grands péchés, alors faites attention de le suivre dans les petits péchés. » Pourquoi notre vigilance décroît dés qu’il s’agit d’un défaut de caractère ? En jeûnant on fait abstraction de bien de petit défaut, le plus grand défaut à mon avis est cette tendance nerveuse, irritable que nous observons dans nos comportements envers les uns et les autres. J’évoque une remarque que m’a fait une dame mariée : « J’aime particulièrement le Ramadhan parce que le jeûne rend mon mari patient et calme. » Eh bien cet homme a dû comprendre l’un des bienfaits de ce mois sacré, en faite avons-nous besoin de la faim pour s’assagir et se calmer ? Pourquoi perdons nous notre self control à la moindre contrariété ? Pourquoi n’agissons-nous pas en croyant en faisant comme si de rien n’était ? Si nous venons à examiner de prés les raisons de notre mécontentement bruyant, nous découvrons confus, que vraiment cela ne valait pas la peine d’en faire toute une montagne !

Il est vrai que la vie nous expose régulièrement à des moments pénibles, notre humeur sensible souvent ne résiste pas et c’est là que notre conscience devrait intervenir. Dés que nous sentons notre colère monter, agissons en conséquence : atténuons de la chose qui a provoqué notre courroux, ou éloignons nous de la personne et tenons nous ce petit discours « Quoique je fasse, le fait est là et il vaudrait mieux prendre garde à sa langue pour ne pas envenimer la situation. » Au temps du Prophète Bssl, comment ses compagnons savaient qu’il était en colère ou mécontent ? Eh bien ils n’avaient qu’a voir son visage, qui reflétait sa désapprobation ou indignation, vous constatez donc le soin que prenait notre illustre messager à obéir à Allah. Il recommandait aux musulmans autour de lui : « Le vrai Musulman est celui dont les autres ne craignent ni sa main ni sa langue. »   Nos sociétés se porteraient milles fois si on mettaient cette recommandation en pratique, nous avons à pratiquer concrètement nos croyances durant ce mois de jeûne car généralement beaucoup d’entre nous veulent s’y mettre vraiment inspirés par la noblesse, la pureté, la dimension du Ramadhan. Et cette volonté de dompter ses instincts violents nous aide grandement à corriger nos mauvais penchants et à dominer notre âme pécheresse, à ce stade soyons sûrs du soutien de Allah qui ne nous abandonne jamais, toujours les efforts laborieux du musulman sont bien regardés et estimés par le Créateur Tout Puissant. C’est pourquoi il est très important de compter sur l’aide de Dieu. Résolu à profiter de la charge spirituel du Ramadhan, nous pourrons continuer après l’écoulement de ce mois à  nous perfectionner fort de l’expérience acquise précédemment.

Nous apprendrons à résoudre les conflits sans trop de difficultés car le plus difficile survient au début de notre apprentissage, par la suite nous aurons surtout à affronter la colère et le mauvais caractère des autres !

Notre religion nous recommande instamment de bien agir envers les uns et les autres et ce serait vraiment louable si nous nous efforçons au commencement du mois de vivre une expérience unique : Taire sa colère et surveiller sa langue. Tous nous savons que nous avons nos défauts et nos écarts, eh bien l’occasion est là, profitons en. Aborder notre journée avec un visage serein et un air détaché est un premier pas positif, pensons à contenter Allah dans ces moments et nous saurons faire face à tous les inconvénients et désagréments. La foi c’est toujours avoir à l’esprit ce souci de faire le bien, et de bien faire. En ayant l’intention  de barrer la route à nos excès et nos accès de colère, nous devons faire preuve d’une grande détermination. Etendons cette atmosphère de paix, de fraternité de tolérance vers les autres et nous serons doublement récompensés.

Jeûner nous donne la force de croire et d’aider les autres, en donnant l’exemple nous réussirons à gagner à notre cause les défaitistes, car malheureusement beaucoup se lamentent en disant : «  Quoique je fasse, j’échoue et je me retrouve frustré, fâché. » La sérénité et la patience ne sont pas le fruit de l’effort d’un jour, loin de là, c’est une action constante qui s’arc-boute à toutes les péripéties du quotidien. Parfois nous avons beau patienter, rendre le mal par le bien, nous nous heurtons à des attitudes impossible mais voilà le paradis ne peut être une récompense facile, comme la paix de la conscience nous ne pouvons l’acquérir du fait d’un souhait.

Il faut toujours revenir à la conduite de notre Prophète Mohamed Bssl, cet homme si noble si courageux a eu à endurer la sécheresse et la rudesse des gens du désert, il a supporté la vindicte de sa tribu Qoraich, imaginez, agenouillé en train de prier et on vient déverser sur son dos des ordures !!    

Qu’on fasse de la recommandation du Sage Loqman à son fils notre profession de foi

Ô ! mon enfant , observe la prière ! recommande ce qui est bien ! déconseille ce qui est mal ! endure patiemment les difficultés « affronts) ! tout cela est le propre d’une âme résolue. N’affiche pas l’arrogance envers tes semblables ! Ne marche pas d’un air insolant sur terre ! Dieu n’aime pas l’arrogant infatué de sa personne. Marche plutôt d’un pas humble ! Abaisse le ton de voix !... » Et qu’Allah accepte notre jeûne et nos efforts.

آخر التغريدات: