Agissons au Nom de Dieu!

Par: Afaf ANIBA-

Le grand réformateur Sheikh Bin Badis a ouvert la voie en instituant une bonne tradition, celle de recourir à toutes les bonnes volontés pour servir l’Islam, notre religion n’a pas autant besoin d’avocat que de serviteur sérieux et sincères.

A notre époque nous devons faire appel à la générosité d’âme et à la sincérité des uns et des autres pour aller de l’avant, plus que jamais le message céleste doit pouvoir être transmis sans ambiguté ni équivoque, durant des décennies nous avons cherchés à établir une approche réaliste des capacités, des infrastructures, et des potentialités, le résultat est maigre, nous manquons toujours de perspective et de méthodologie, mis en défaut par des problématiques comme l’extrémisme, le chauvinisme, l’intolérance, l’apostasie, les divisions théologiques, nous ne devons plus être à l’affût seulement, nous avons désormais des responsabilités mieux définis. Tous nous avons besoin d’un rôle édifiant qui construit dans la durée, être pratique est un leitmotiv longtemps réitéré. Nous n’avons pas à conquérir, nous avons seulement à expliquer à donner la juste mesure des choses, souvent personnellement je ne prêche pas, je laisse arriver les autres, souvent l’autre a des questions précises et une vision erronée, remettre les pendules à l’heure, c’est l’essentiel de notre travail. Pouvoir apporter une vision claire et vraie des commandements de l’Islam, ne pas idéaliser l’histoire, ne pas s’attarder sur l’âge d’or de la civilisation islamique, nous avons connus des hauts et des bas comme tout le monde, où est notre contribution dans le présent et le futur ? Ne pas se perdre dans les conjectures, ne pas faire des promesses en l’air ni parler pour parler, je suis pour l’action positive, la réalité parle des faits et ne fait pas de consommation des mots, l'un de nos grands défauts est de s’arroger des droits imaginaires. Nous devons travailler encore et encore nous n’avons pas quarante six milles choix, il n’ y a qu’ un et pour cela nous devons nous regarder en face, beaucoup de nos interlocuteurs mettent la main sur de flagrant manquement et ce serait vain de le nier, vue mon expérience au fil des ans j ai appris a ne pas m’appesantir sur les differents et les sujets de discorde, nous avons a simplifier et à user d'un langage clair, nous devons nous tolérer entre nous même pour pouvoir tolérer les autres communautés et adeptes de religion monothéiste. La force de notre foi gît dans sa vision universelle, ne laissons rien de côté, tout peut être entrepris à partir de fondement net. Peser sur le quotidien en utilisant le verbe agir, peut nous faire avancer dans la bonne voie, jusqu ici tous les efforts entrepris sont épars, faibles dans leur portée, sans grande conviction souvent nous manquons le but. Cette manière d’agir peut nuire et notre champs d’action se réduira encore plus, unir les efforts, un minimum de concertation, et une coordination soutenue peut faire parvenir efficacement notre message. Travailler à partir de la réalité, et non pas de ce que devrait être le quotidien, travailler avec les autres, en ayant à l’esprit que nos efforts conjugués peuvent percer à long terme, travailler dans la continuité, en Algérie le travail de long haleine est absent, unir et coordonner entre toutes les partis concernés est un véritable défi pour les bonnes âmes ! Ne pas minimiser l’action, ni soulever la même rhétorique, de l’absence de liberté et de l’échec attendu, nous n’allons pas en guerre contre le monde ! Nous faisons simplement notre devoir, planifier devrait être une priorité et penser pour l’avenir, amorcer le dialogue et comme je l’ai déjà dit accepter toute aide car la tâche est si énorme, que cela ne souffre pas l’individualisme, référons nous à la conduite du Prophète Mohamed que la Paix soit sur lui, il n’a ménagé aucun effort et il a toujours fait preuve là où d’autres perdaient leur patience, Il a travaillé sans grand bruit, calmement, avec un amour immense et une passion sincère, c’est avec ces qualités que nous pouvons creuser un sillon, et c’est en portant près de nous et loin de nous son message que nous illuminerons un monde obscurci par toutes sortes de maux. Allah est lumière, comme nous avons pour devoir d’harmoniser entre les besoins spirituels et physiques nous ne devons pas oublier cette vérité ô combien vitale « Combler ce vide dans l’âme humaine et répondre à sa faim de l’infini » Nous pouvons aller au-delà des espérances, soyons seulement modeste et agissons pour nous et les autres avec responsabilité et conscience de ce que nous sommes ici- bas les exécuteurs de sa Haute Volonté. De notre abnégation et persévérance dépend le succès de notre entreprise, c’est à Dieu que nous appartenons et c’est à Lui que nous revenons.

آخر التغريدات: